Combattons et luttons pour empêcher la casse de l’Enseignement Public !

Le Ministère de l’Education Nationale vient de diffuser les moyens horaires pour la rentrée 2012 de la Polynésie française et ce sont donc 177 emplois qui nous seront retirés.

90 dans le premier degré, 80 dans le second degré et 7 Conseillers Principaux d’Education.

Il s’agit là de notre contribution à l’objectif que s’est fixé notre gouvernement national de supprimer, dans le cadre de la Révision Générale des Politiques Publiques, 14 000 emplois supplémentaires dans l’Education Nationale à la rentrée 2012.
Le Snetaa FO, le STIP, le SNFOLC, l’UNSA, le SNALC et la Fédération des Fonctionnaires d’Etat Force Ouvrière se sont réunis ce mardi 28 février 2012 en intersyndicale pour dénoncer ce saccage.
D’ailleurs, la Direction des Enseignements Secondaires nous annonce sur son site internet que les résultats du mouvement seront diffusés sous quinzaine, et l’intersyndicale exige du Pays pour utiliser ce laps de temps pour enfin entamer des négociations avec le Vice-rectorat et éviter ce sabordage de l’Education.
C’est pourquoi l’intersyndicale lance un appel solennel à tous les acteurs de l’Education et, plus largement, aux familles, aux jeunes, aux politiques, aux entreprises, et à tous les acteurs de la société civile :

Combattons et luttons pour empêcher la casse de l’Enseignement Public !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement SIAT Polynésie française rentrée 2018 Personnels 2nd degré

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018

Mouvement Polynésie française rentrée 2018 enseignants 1er degré