DECLARATION LIMINAIRE A LA CCP DU 1er Février 2011

Madame la Directrice, Mesdames & Messieurs les membres de la Commission Consultative Paritaire,
Le Snetaa FO Polynésie souhaite attirer votre attention, Madame la Directrice, sur le projet de réforme de l’évaluation de tous les enseignants. Comme vous le savez, ce projet est contesté par la quasi totalité des Fédérations Syndicales, corps des inspecteurs compris. Alors que des discussions sont en cours, nous apprenons que certains chefs d’établissement de Polynésie française appliquent en partie ce décret en organisant un planning d’entretien et en demandant aux collègues de « s’auto évaluer ». Nous vous  avions déjà fait part de notre inquiétude, en début d’année scolaire,  des risques de dérives.
Nous vous demandons donc de rappeler aux chefs d’établissement que ce décret n’est pas en application et de revoir  leur position.
A plusieurs reprises, le Snetaa FO Polynésie a demandé la création d’une CCP par corps pour les contractuels, or aujourd’hui aucun signe ne nous permet d’affirmer qu’elle aura lieu. Le Snetaa FO Polynésie réclame donc le plus rapidement possible la création de cette commission dans le but d’améliorer le recrutement de nos collègues contractuels et la préparation de la rentrée 2012.

Nous regrettons également que les documents relatifs à la bonne tenue de cette  CCP (liste SIAT avec vœux et modalités de mouvement) ne nous aient pas été envoyés à temps ce qui nous a empêché toute étude préalable sérieuse.

Nous ne comprenons pas malgré les dires de Monsieur le Ministre, en votre présence, que les personnels ayant le CIMM n’obtiennent pas d’office les 100 points donnés à chaque personnels « résidents ». Nous réclamons donc que chaque collègue CIMM obtienne sans discussion ces 100 points. De plus, la mutation étant un droit pour les titulaires, le Snetaa FO Polynésie réclame pour les MAD la possibilité de muter au moins une fois en quatre ans.

Lors de la dernière CTP, il nous été annoncé que la Direction des Enseignements Secondaires avait demandé au MEN l’ouverture de sections supplémentaires pour la rentrée 2012. Or les documents remis lors du groupe de travail ne font pas état de ces postes. Quelles en sont les raisons ?

Concernant le mouvement et plus précisément le groupe de travail du 26 janvier censé être confidentiel, un collègue stagiaire adhérent nous a fait part qu’une autre organisation syndicale lui avait rapporté dès le lendemain son barème actuel et qu’il n’avait pas de poste à la rentrée prochaine. Que ce syndicat concurrent l’avait défendu car le Snetaa FO Polynésie ne connaissait pas son dossier, notamment ses intérêts moraux. Il lui a alors été conseillé d’écrire en urgence au Ministre afin de réclamer les 100 points donnés à chaque personnels « résidents ». Nous rappelons à toutes fins utiles que ce collègue néo stagiaire avait bien été placé sur un poste à la rentrée 2012 suite aux diverses interventions du seul Snetaa FO. Pour quelle raison avoir divulgué des informations confidentielles et qui de plus sont erronées ?
Déjà l’an dernier, de nombreux collègues nous avaient  appelé pendant le groupe de travail pour demander s’il était vrai qu’ils étaient mutés ici ou là. Nous réclamons donc qu’une charte de confidentialité soit signée par l’ensemble des protagonistes afin que cesse cette escalade de désinformation au détriment de la fonction de commissaire paritaire.

Madame la Directrice, nous vous remercions de votre écoute et nous vous demandons de bien vouloir répondre à nos demandes. Nous vous  demandons également de les transmettre à Monsieur Le Ministre

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement SIAT Polynésie française rentrée 2018 Personnels 2nd degré

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018

Mouvement Polynésie française rentrée 2018 enseignants 1er degré