LA REGIONALISATION DE L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL NE PASSERA PAS !



Le 23 janvier 2013, jour de présentation de la loi de programmation pour l’Ecole du Ministre de l’Education Nationale, Vincent PEILLON, en Conseil des Ministres, le SNETAA-FO avait appelé les personnels de l’Enseignement Professionnel à la grève pour dire un PREMIER NON à ce projet qui contient la régionalisation de l’enseignement professionnel alors que les Régions décideraient de la carte des formations, ouvertures/fermetures des sections.

C’est une remise en cause de l’Ecole de la République dans une Education qui ne serait plus nationale et menacerait directement les diplômes nationaux.

Le SNETAA-FO a été contraint à cette mobilisation du fait d’une absence totale d’écoute sur ce dossier. Le Ministre de l’Education Nationale n’a jamais éprouvé le besoin de le recevoir mais s’est enfermé dans une approche globale qui pouvait laisser croire à un consensus.

Le Ministre de l’Education Nationale a choisi d’opposer les parents et les intérêts des jeunes qu’il défendrait à ses personnels. Ce refrain est bien connu ! Peut-on faire une telle réforme sans écouter les personnels et leur organisation majoritaire ?

Alors le Ministre de l’Education Nationale n’a plus qu’à renvoyer son projet à la sagesse d’un large débat parlementaire et les personnels seraient directement mis sur la touche !
Là encore la ficelle est un peu grosse et habituelle des gouvernants.

Le succès de cette grève, au-delà de tout chiffrage, est avéré car des rassemblements et des actions ont eu lieu dans toutes les académies.

Le SNETAA-FO continue la mobilisation et l’action d’aujourd’hui en appelle d’autres.

On ne gouverne pas avec un pseudo dialogue social qui n’est que communication, les faits le démontrent.


Cet épisode clos, les personnels et le SNETAA-FO sont déjà dans l’élaboration du prochain !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement SIAT Polynésie française rentrée 2018 Personnels 2nd degré

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018

Mouvement Polynésie française rentrée 2018 enseignants 1er degré