Commission Consultative Paritaire du 04 Février 2013



Madame la Directrice, Mesdames & Messieurs les membres de la Commission Consultative Paritaire,

A plusieurs reprises, le Snetaa FO Polynésie vous a demandé la possibilité d’une table ronde concernant l’avenir des CETAD. Par ailleurs, nous aimerions enfin comprendre la signification de l’expression « redynamiser  les sections » employée régulièrement dans nos diverses commissions. A ce jour, aucune explication ne nous a été donnée… Nous sommes d’autant plus inquiets car dernièrement un chef d’établissement des îles Marquises s’est « vanté » « de transformer le CETAD en "espèce de SEGPA" avec des champs professionnels qui permettraient aux enseignants de matières générales d’enfin pouvoir enseigner leur discipline de manière plus pratique... » ! Nous aimerions, si un plan de transformation des CETAD était en préparation, être consultés. Nous espérons que votre administration et le Ministère de l’Education agiront dans ce sens.



Toujours concernant la préparation de la rentrée 2013, le groupe de travail ou la CCP par corps pour les contractuels, réclamés régulièrement par le SNETAA FO Polynésie devrait voir le jour. Avez-vous un calendrier prévisionnel ? Et si oui, sera-t-il calqué avec le calendrier établi par le Vice-rectorat concernant le mouvement et accepté par le Ministre de l’Education de Polynésie française ?



Nous regrettons également que les documents relatifs à la bonne tenue de cette  CCP (liste SIAT avec vœux et modalités de mouvement) n’aient pas été complets dès le départ. En effet, tous les avis défavorables du pays comme du Vice-rectorat ne nous étaient pas communiqués. Toujours concernant ces avis défavorables venant de l’inspection pédagogique du Vice-rectorat, nous avons appris lors d’une réunion de travail dans leurs bureaux que le Pays n’avait pas obligation de suivre ces avis. Ce ne sont que des recommandations. Or, lors des groupes de travail, vous nous avez stipulé le contraire. Nous demandons donc la possibilité de revoir certains dossiers mis de côté lors des groupes de travail.



Pour finir, la mutation étant un droit pour les titulaires, le Snetaa FO Polynésie réclame pour les MAD la possibilité de muter au moins une fois en quatre ans quelque soit le motif et nous ne comprenons toujours pas que les personnels ayant le CIMM n’obtiennent pas d’office les 100 points donnés à chaque personnels « résidents ». Nous réclamons donc que chaque collègue CIMM obtienne sans discussion ces 100 points.


Madame la Directrice, nous vous remercions de votre écoute et nous vous demandons de bien vouloir répondre à nos demandes. Nous vous  demandons également de les transmettre à Monsieur Le Ministre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement 2019 - MAJ

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018