Communiqué de presse

Les Députés viennent de donner un vote favorable en première lecture au projet de loi pour la « Refondation » de l’Ecole, présenté par le Ministre de l’Education Nationale.

Ce projet n’avait pas le soutien d’organisations représentatives des personnels comme le SNETAA, 1er syndicat de l’Enseignement Professionnel, ni celui de sa Fédération, la FNEC FP, ni de sa confédération la CGT-Force Ouvrière, FO qui par ailleurs est la première organisation représentative dans la fonction publique d’Etat.

Le Ministre n’a pas voulu  entendre les arguments qui lui ont été communiqués par nos organisations au cours des précédentes semaines.

Le SNETAA FO avait déjà appelé à la grève les personnels le 23 janvier et le 12 février 2013. Le passage de la carte des formations professionnelles sous la responsabilité des Régions, les projets de régionalisation de la formation professionnelle initiale publique et laïque et de ses personnels, les intentions de rapprocher les voies générale, technologique et professionnelle dans un lycée unique entraineront la disparition des établissements spécifiques à terme. Ce sont autant de raison d’appeler à nouveau les Personnels de Lycées professionnels, SEP SEGPA et EREA à  faire grève le 28 mars 2013.

C’est l’intérêt des personnels, et des jeunes scolarisés dans ces établissements pour y préparer leur avenir. C’est aussi l’intérêt économique du pays d’avoir des jeunes formés à égale dignités avec les jeunes des autres voies et capables par la suite de s’adapter aux mutations économiques du pays.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement 2019 - MAJ

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018