Après l'appel à la grève du 11 juin, la mobilisation continue!



A l’appel de l’intersyndicale SNFOLC, SNETAA-FO, SNES, SNEP, CGT et SUD : 30 % des personnels étaient une nouvelle fois en grève ce 11 juin dans les collèges.


Une nouvelle fois ils ont montré leur détermination : ils ne veulent pas de la réforme du collège publiée le 20 mai.

Le 10 juin,  les organisations de l'intersyndicale, devant le refus de la ministre  de rouvrir la discussion sur le fond de la réforme, et la volonté de ne discuter que d'un texte portant sur les modalités d'application ont quitté la séance.

Aujourd'hui la ministre n'a proposé « d’ouvrir sa porte », que pour demander aux organisations syndicales de s'associer à l'élaboration d'un plan de formation pour mettre en place la réforme.
Contrairement à ce qu'affirme la ministre lorsqu'elle déclare qu' « Il y a encore des malentendus, de la pédagogie à faire », les enseignants ont bien compris le sens de la réforme.

Ils ont à juste raison pris comme une marque de mépris la publication des textes de la réforme au lendemain d'une grève majoritaire.

Ils veulent être entendus lorsqu'ils rejettent l'autonomie des établissements qui sera source d'accroissement des inégalités et rejettent les diminutions d'horaires disciplinaires, effectuées au nom de l'interdisciplinarité, ce qui aggravera les difficultés des élèves.
Ils veulent :
-         Le maintien du volume horaire disciplinaire dans leur cadre national.
-         Le maintien en particulier des langues anciennes, des bilingues, des sections européennes.
-         L’allègement des effectifs dans les classes et des dédoublements dans les disciplines inscrits dans les grilles horaires nationales.
-          
Pour cela il faut abroger les textes parus le 20 mai et ouvrir de vraies discussions.
La ministre ne doit pas tabler sur la résignation : elle porte la responsabilité de vouloir imposer une réforme profondément rejetée par une majorité des enseignants.

L'intersyndicale a déposé un préavis de grève qui couvre tous les jours du mois de juin.
Le SNFOLC et le SNETAA-FO participeront à l’intersyndicale du 17 juin pour décider des suites, y compris à la rentrée.
Ils invitent les personnels à en discuter largement dans tous les établissements.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018

Mouvement SIAT Polynésie française rentrée 2018 Personnels 2nd degré