LE SNETAA-FO, PREMIER SYNDICAT DE L'ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL, A ÉTÉ REÇU AU CABINET DE LA MINISTRE NAJAT VALLAUD-BELKACEM



Communiqué de presse
Le mardi 22 septembre 2015

Le SNETAA-FO, premier syndicat de l'enseignement professionnel,
A ÉTÉ REÇU AU CABINET DE LA MINISTRE Najat Vallaud-Belkacem

Le SNETAA-FO, représenté par son Secrétaire Général Christian Lage et par son Secrétaire Général Adjoint Pascal Vivier, a été reçu lundi 21 septembre 2015 -à leur demande- par Mme Lorrain-Itty Conseillère de la Ministre, en charge de la mobilisation pour l’enseignement et l’insertion professionnels, la connaissance du monde professionnel et le développement durable.

Cette audience a été réalisée dans une véritable ambiance constructive d’écoute et de travail.
Les thématiques ont été abordées sur trois axes majeurs :
1/ les jeunes ;
2/ le parcours en Enseignement Professionnel, les formations et les diplômes ;
3/ les personnels, les Professeurs de Lycée Professionnel (PLP).

Le SNETAA a pu développer et porter ses mandats sur un grand nombre de dossiers :
- la rentrée 2015 ;
- l'ouverture par la Ministre des cinq chantiers sur l'Enseignement Professionnel ;
- le parcours du CAP au BTS ;
- l'accès au supérieur des bacheliers professionnels, leur orientation et l'ineptie d’un BPS ;
- la suppression de l'indemnisation des CCF et le remplacement par une indemnité de sujétion mais pas pour tous les PLP ;
- la sinistrose des collègues PLP, CPE et contractuel face à la politique du gouvernement et de la Ministre ;
- la gestion RH du Ministère et l’aberration des mutations des PLP. Mme Gaudy, DGRH n’a même pas daigné nous répondre ni nous recevoir quand des parlementaires ont su témoigner de leurs préoccupations en interrogeant la Ministre en séance. Le SNETAA a averti de la poursuite de ses actions avec une mobilisation dans les jours qui viennent sur ce sujet ;
- le développement de l'apprentissage et ses dérapages inévitables ;
- le positionnement des Régions, du MEDEF, du gouvernement sur l'apprentissage ;
- l'orientation des jeunes ;
- les "décrocheurs scolaires" et le droit à la formation initiale (avec pour minimum le CAP) ;
- les CPC et notre opposition au protocole en cours faisant de l’École un simple prestataire de services et la fin des diplômes nationaux.

Après presque deux heures, la Conseillère de la Ministre a promis de revoir le SNETAA pour poursuivre le débat sur l'ensemble des chantiers ouverts.
Le SNETAA se félicite du respect, de l’écoute et du dialogue constructif mais plus que des mots ou des intentions, le SNETAA exige des actes forts en rapport avec tous les sujets traités. Urgemment !

Pour l'heure, le SNETAA poursuit le combat contre la réforme du collège car aucune assurance n'a été donnée pour les Segpa et les classes Prépa-pro dont nous savons combien elles aident à former des jeunes alors que le collège unique a fait son temps.

Puisse cette première audience de travail -qui n'arrive qu'après deux ans et demi quand le Ministère a fait des choix hasardeux et destructeurs en discutant avec des organisations si peu représentatives dans notre secteur- en annoncer d'autres pour faire comprendre la place si nécessaire de l'Enseignement Professionnel Initial, Public et Laïque dans l'École de la République, qui est une voie de réussite pour les jeunes et avec des PLP qui méritent considération et respect.

Au SNETAA, nous portons les revendications des personnels, nous agissons pour eux et les jeunes de la Nation !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement SIAT Polynésie française rentrée 2018 Personnels 2nd degré

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018

Mouvement Polynésie française rentrée 2018 enseignants 1er degré