Déclaration préliminaire FTEC-FO du CTP extraordinaire du 4 février 2016



Mesdames, Messieurs, Membres du CTP, IA ORA NA 

Tout d’abord les représentants de la FTEC-FO tiennent à remercier le président du CTP pour avoir accéder à notre requête en convoquant ce CTP extraordinaire.

Cette demande de CTP de « validation des créations/suppressions de postes » pour la rentrée prochaine, s’inscrit dans un contexte de profonds changements dans le paysage éducatif polynésien avec la mise en place « en bloc » de la Réforme du Collège » et la suppression du palier d’orientation post-5ème.

Nous avions interpelé M. le Directeur de la DGEE lors de l’audience, il y a environ 3 semaines, sur la nécessité de valider les créations mais surtout les suppressions de postes, car il était impensable de faire une CCP mouvement/mutation et ainsi d’affecter des personnels de métropole, de DOM ou en mutation interne sur des postes amenés à être supprimés ! Tout cela au regard de la liste des Postes Susceptibles d’Être Vacants (PSEV) publiée en novembre 2015.

Ce CTP apparaît d’autant plus nécessaire que les CAP Rénovés, faisant suite au CAPD dans les CETAD, n’ouvriront pas dans TOUS les CATD de Polynésie ! Ce qui entraîne des suppressions non-négligeables de postes de PLP dans ces structures.
Aussi des collègues ont appris hier, le 3/02/2016, que leur support de poste sera supprimé à la rentrée prochaine, et qu’ils doivent faire ce jour, une demande de mutation en urgence. La FTEC-FO s’étonne du peu de considération portée à ces collègues par l’administration locale !

Tous ces collègues en mesure de carte scolaire n’ont pas été traités lors des réunions préparatoires au mouvement de la semaine dernière (et qui continue cette après-midi encore pour les certifiés/agrégés). La FTEC-FO s’interroge sur le devenir de ces collègues sans la demande CTP extraordinaire ? La CCP a été repoussée au 9 février, à cette date, aurons-nous pris connaissance de la DGH accordée par le MEN à la PF ?
Toujours sur les structures pour la prochaine rentrée, alors que le Pays affiche sa détermination à lutter contre le décrochage scolaire, nous nous étonnons que au collège de Hitia’a, avec un public à environ 80% boursiers, le Pays propose de supprimer une classe, et de transformer une 4ème classique en 4ème « d’accueil pour le public ex-CAPD1 », soit 2 classes de fermées !

Pour finir le SNETAA-FO à travers la FTEC-FO demande que les CAP Rénovés soient ouverts dans TOUS les CETAD en Polynésie Française, dans l’intérêt premier des élèves.

Mesdames, Messieurs, membres du CTP, merci de votre écoute.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement SIAT Polynésie française rentrée 2018 Personnels 2nd degré

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018

Mouvement Polynésie française rentrée 2018 enseignants 1er degré