Le SNETAA-FO Polynésie sollicité en direct radio pour le bilan de la rentrée sur Radio Polynésie 1ère ( Re'o Maohi et Français)



POLYNÉSIE PREMIÈRE RADIO
ÉDITION DE MA MI-JOURNÉE du 18.08.16

(Extraits : 7min15 à 12min50)




La rentrée des classes on y revient.
Elle s’est faite aussi dans l’enseignement professionnel, les lycées pro, les lycées polyvalents, les CETAD. Un enseignement central dans le système éducatif polynésien, les filières professionnelles accueillent plus d’un tiers des élèves. Nous sommes en ligne avec Yann LUCAS, professeur au lycée  professionnel de Mahina et secrétaire territorial du SNETAA FO Polynésie.

Journaliste 
L’enseignement professionnel a-t-il fait une bonne rentrée cette année, quels sont les bons et les mauvais points en termes d’effectifs surtout et d’équipement ?

M. LUCAS, Secrétaire territorial SNETAA FO Polynésie 
[…] une rentrée un peu en berne pour l’enseignement professionnel parce que l’enseignement pro a subi quand même un rabot de 15 postes et donc nous ça nous déçoit un petit peu et contrairement à ce qu’à annoncé effectivement le vice-recteur hier dans la presse on n’a pas encore des professeurs dans toutes les classes, malheureusement.

Journaliste 
La carte des formations a-t-elle évolué ?

M. LUCAS, Secrétaire territorial SNETAA FO Polynésie 
[…] La carte des formations, c’est la fermeture du recrutement post 5e dans les CETAD, les CETAD qui sont donc associés aux collèges, et la création d’un BTS à Uturoa, donc nous nous en félicitons, un CAP au LP Mahina, et donc là on est content. Mais malheureusement on a l’impression que cette carte des formations, il manque quelque chose, d’abord il manque la consultation comme il se doit du comité technique paritaire et du haut comité de l’éducation donc les partenaires sociaux de l’éducation n’ont pas été consultés et dans cette carte de formation malheureusement elle manque peut être un peu d’ambition pour l’instant parce qu’on a pas de filières innovantes, peut-être que les énergies renouvelables, tout ce qui concerne la pisciculture, donc toutes ces formations qui effectivement pourraient […] former les cadres et les techniciens de demain de la Polynésie française.

Journaliste 
Quel est l’impact de la réforme du collège sur l’enseignement professionnel ?

M. LUCAS, Secrétaire territorial SNETAA FO Polynésie 
[…] L’impact […] donc c’est la fin du recrutement post 5e donc les CETAD, on va avoir des CAP locaux avec une reconnaissance nationale après la 3e donc ça peut être une bonne chose mais on verra dans le temps et surtout nous on voudrait que ces vrais CAP locaux soient ouverts dans tous les CETAD alors qu’ils existent que dans 3 établissements pilotes sur la Polynésie cette année, on espère que le Pays aura l’ambition de ses moyens pour la rentrée 2017.

Journaliste 
Le CETAD de Makemo a fermé, il dépend de l’enseignement catholique je crois, en tout cas pour le public pas de fermeture de CETAD mais des filières ?

M. LUCAS, Secrétaire territorial SNETAA FO Polynésie 
On risque effectivement de fermer les CETAD sur Tahiti donc sans vraiment le dire, mais la Polynésie a promis de mettre en place les nouvelles formations dans les îles. Pour le CED de Makemo effectivement c’est un immense gâchis 500 millions nous a-t-on dit, maintenant il semble le vice-recteur l’a dit hier, la ministre nous l’a dit aussi qu’il y aurait un projet commun avec l’enseignement catholique […] pour effectivement essayer de relancer cette structure à la rentrée prochaine.



Journaliste 
Alors vous vous interrogez, votre syndicat qui est le plus important dans l’enseignement professionnel mais aussi d’autres syndicats sur l’applicabilité de cette réforme du collège en Polynésie française ?

M. LUCAS, Secrétaire territorial SNETAA FO Polynésie 
Oui, oui donc effectivement, déjà un petit mot sur la réforme territoriale du collège, le SNETAA FO et FO éducation ont toujours dénoncé cette réforme. On nous a dit qu’il y avait que 11 % d’enseignants grévistes en Polynésie donc ça veut dire que les autres étaient pour. Non, on pense que les enseignants sont consciencieux en Polynésie et que c’est peut-être pour ça que les mouvements de grève n’ont pas été suivis. Maintenant concernant l’applicabilité des textes effectivement donc le statut d’autonomie de la Polynésie française de 2004 donne l’autonomie à la Polynésie française pour diriger son système éducatif et de créer ses propres textes. Donc est-ce qu’une réforme nationale des collèges est applicable telle quelle, il aurait peut être fallut faire une réforme territoriale des collèges, nous avons interrogé le ministère et nous attendons son retour.

Journaliste 
Un mot Yann LUCAS pour terminer sur l’absentéisme des professeurs pointé du doigt à la fois par la ministre de l’éducation et le vice-recteur ?

M. LUCAS, Secrétaire territorial SNETAA FO Polynésie 
Merci de poser la question. Effectivement, ça été un petit peu le cheval de bataille de cette rentrée […]. Donc les enseignants ont été comme d’habitude stigmatisé par l’administration, en général  et le vice-rectorat l’a rappelé d’ailleurs à juste titre que hier que l’absentéisme ne concernait que très peu le second degré. Des chiffres ont été utilisés sans indicateurs précis malheureusement et qui ont été donnés à la presse et aussi […] cela fait des années que nous réclamons […] un médecin de prévention, nous n’avons pas de visite médicale comme le prévoit le code du travail, ça c’est un petit peu dommage […]

Si je peux me permettre le SNETAA FO félicite l’ensemble des collèges, enseignants et plus généralement les personnels de l’éducation, le vice-rectorat, la DGEE compris bien sûr pour leur formidable travail au quotidien malgré les bouts de ficèles et les bouts de scotch  qui sont donnés à chacun pour assurer leurs missions en Polynésie française.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement SIAT Polynésie française rentrée 2018 Personnels 2nd degré

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018

Mouvement Polynésie française rentrée 2018 enseignants 1er degré