Déclaration du SNETAA-FO/FTEC-FO aux CTP des 18 et 24 janvier 2017 concernant la DGH et l'étiquetage des postes



Déclaration préalable :

M. le Directeur, Mesdames Messieurs membres du CTP.

Nous nous réunissons aujourd’hui pour voter la DGH, et l’étiquetage des postes pour la rentrée prochaine, celle de 2017.
Encore une fois la Polynésie voit sa dotation identique, au contraire de nombreuses autres académies, qui se voient dotées de moyens supplémentaires, pourquoi pas en Polynésie ?

Premièrement, pour un CTP si important, la Fédération FO Education déplore le manque de considération pour l’ensemble des membres de ce comité en recevant une partie des documents 7 jours avant et l’autre moins de 24H avant. Ne laissant à aucun la possibilité de travailler sereinement pour préparer au mieux la rentrée prochaine dans l’intérêt des élèves et des acteurs du système éducatif polynésien.

Nous avons également réclamé les documents qui permettraient une meilleure lisibilité et compréhension des choix que vous proposez, où est le document récapitulant le nombre d’élèves à la rentrée 2016, pour chacun des EPEPF, ainsi que les autres paramètres nous éclairant sur le nombre de classes, divisions, d’enseignants… ?


Deuxièmement, le SNETAA-FO Polynésie est en deuil ce jour. Au regard de vos propositions, nous ne pouvons qu’être septiques sur le choix du Pays sur le devenir de nos élèves en Polynésie. A savoir, que cette année encore, les coupes franches se font dans le CETAD, faut-il abattre l’arbre CETAD ?
Combien de fois avons-nous pu lire ou entendre dans la presse locale, que le CAPD n’est pas reconnu ? A notre connaissance, aucun document abrogeant les CAPD nationaux n’existe. Dans le cas contraire nous invitons l’administration à nous les montrer.
Nous avons pu lire et entendre dans la presse écrite que le CPAP était un diplôme national, alors que c’est diplôme polynésien reconnu par l’Etat, que se passera-t-il lorsque « l’Etat n’en voudra plus » ?
Nous entendons la presse locale, que l’ensemble des dispositions prises  actuellement doivent redynamiser les CETAD, nous avions rencontré le ministère de l’éducation du Pays et il nous avait été dit que les CPAP ouvraient dans tous les CETAD sauf sur Tahiti. En quoi fermer le CETAD de Hitia’a, Papara, et en ne laissant aucune perspective de continuité pour les élèves de Taha’a, Afareaitu, Pao-Pao sans possibilité de rester dans leur îles pour passer le CPAP est-il une réelle évolution ?
Nous demandons à ce que le Pays puisse ouvrir des CPAP dans chacun des CETAD existants pour la rentrée prochaine, en collant sur les réalités des environnements socio-économiques.
Pouvez-vous nous confirmer la continuité des CAPD2 en CAPD3 dans les CETAD où ses élèves sont inscrits ? Dans l’affirmative, comme seront dispensés les enseignements ? Un seul enseignant enseignera-t-il jusqu’à 4 disciplines ?

Enfin, la FTEC-FO réclame le cahier des postes en plus de l’étiquetage que vous proposez pour que le mouvement 2017 puisse se passer au mieux.

Vous remerciant de votre écoute.


Pour rappel, FO Education a voté contre la suppression de poste en Enseignement professionnel, surtout en CETAD, la position a été identique pour l'étiquetage des postes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement SIAT Polynésie française rentrée 2018 Personnels 2nd degré

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018

Mouvement Polynésie française rentrée 2018 enseignants 1er degré