DECLARATION PREALABLE DU SNETAA FO à la CCP Mutation du 7 février 2017



DECLARATION PREALABLE DU SNETAA FO
à la CCP Mutation du 7 février 2017

Monsieur le Directeur, Mesdames & Messieurs les membres de la Commission Consultative Paritaire.

Premièrement,  nous avons tenu la semaine dernière les réunions préparatoires pour la CCP mouvement 2017. Encore une fois, ces réunions se déroulent sans réelle confirmation du retour du dialogue de gestion et de la DGH attribuée à la Polynésie Française. Si le Pays choisi de maintenir le dialogue de gestion annuel tel quel, dans un soucis d’efficacité et afin d’éviter à chacun de recommencer les travaux  ne serait-il pas possible d’adapter le calendrier des réunions à cette réalité ?

   Deuxièmement,  M. le Directeur, le SNETAA-FO cette année encore est dubitatif dans la répartition des compétences prévue dans le statut de l’autonomie de la Polynésie. A savoir qu’il est compréhensible que les IA-IPR du VR puissent mettre un avis pédagogique sur les dossiers de demandes des collègues. Néanmoins, nous ne comprenons pas où est le « libre choix » du Pays quand nous avons d’une part des avis (défavorables) rédhibitoires, et que dans certaines disciplines, sur l’ensemble des dossiers, il y a autant d’avis favorables que  de postes vacants. Heureusement que cela est atténué par des échanges positifs avec les IA-IPR sur des cas litigieux.

Troisièmement, le SNETAA-FO Polynésie est septique sur le choix du Pays sur le devenir de nos élèves en Polynésie. A savoir, que cette année encore, les coupes franches se font dans le CETAD (env -10 postes).
Combien de fois avons-nous pu lire ou entendre dans la presse locale, que le CAPD n’est pas reconnu ? A notre connaissance, aucun document abrogeant les CAPD nationaux n’existe. Dans le cas contraire nous invitons l’administration à nous les montrer.
Nous invitons aussi l’administration à nous indiquer les références de validation des diplômes CPAP par l’Education Nationale.
Nous entendons régulièrement, que « l’élève est au centre du système éducatif », nous sommes tout à fait d’accord. Néanmoins que répondre aux parents de Taha’a que vous avez rencontrés vendredi dernier sur le fait de ne laisser aucune poursuite d’étude sur place pour les élèves, ces derniers étant obligés: soit d’être à l’internat de Uturoa, en n’étant pas prioritaire pour y avoir une place, soit de se lever à 4H00 du matin pour prendre le bateau pour se rendre au LP d’Uturoa ? Dans le même ordre d'idée que répondre aux parents des élèves de Moorea  dans une situation identique.
Le SNETAA-FO réitère sa demande d’ouverture de CPAP dans tous les CETAD de Polynésie. Dans le cas contraire nous demandons que les spécialités des collègues PLP soient respectées, et que l’enseignement de plusieurs disciplines hors de leur domaine de recrutement au concours ne puissent se faire qu’avec leur accord.

Et pour en revenir à l’ordre du jour, nous sommes outrés que des informations issues du groupe de travail et nous validées par la CCP aient pu être transmis aux collègues. Le SNETAA-FO a toujours attaché une grande importance à la confidentialité des travaux, par respect pour l’institution et les collègues ayant fait des demandes.

Aussi, le SNETAA-FO tient  à rappeler son attachement au fait que TOUS les collègues stagiaires, dans la limite de postes vacants, puissent être affecté en MAD en Polynésie en tant que néo-titulaire.

Pour finir, nous tenons à saluer les personnels de la BRH2 de la DGEE pour leur travail ainsi que la que la qualité des échanges que nous avons pu avoir dans le cadre de la préparation de ce mouvement pour la rentrée 2017 avec cette année des documents de travail sous forme numérique.

Monsieur le Directeur, Mesdames & Messieurs les membres de la Commission Consultative Paritaire, nous vous remercions de votre écoute et souhaitons que cette CCP soit la plus constructive possible.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement SIAT Polynésie française rentrée 2018 Personnels 2nd degré

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018

Mouvement Polynésie française rentrée 2018 enseignants 1er degré