DECLARATION PREALABLE CTP du 23/10/2017 et questions diverses


Le Snetaa-FO à travers sa fédération a été encore une fois au CTP à poser les vraies questions qui préoccupent les collègues à savoir: les IMP, le non respect des statuts et de l'application des textes en PF, la carte des formations, le non remplacement des enseignants et agents qui pénalisent l'ensemble de la communauté scolaire et les élèves, le devenir des CETAD et l'ouverture des CPAP...quand d'autres fédérations essaient de justifier leurs choix et de refaire les groupes de travail sur le barème de mutation.


DECLARATION PREALABLE CTP du 23/10/2017

Monsieur le Président du Comité Technique Paritaire,

Le FTEC-FO, à l’instar de sa fédération la FNEC-FP-FO, dénonce la politique actuelle où les garanties statutaires de tous les salariés sont en danger. Les fonctionnaires sont également inquiets ici  aussi en Polynésie tant sur la plan statutaire que sur le plan indemnitaire.
Nous rappelons que les collègues en Polynésie, sont mis à disposition dans le cadre de leur statut, or, nous constatons des tentatives qui remettent en cause ce statut (ex annualisation des PLP, permanences des CPE,…). Ceci d’autant plus quand lorsque dans un EPEPF, votre supérieur hiérarchique vous annonce que « nous sommes en Polynésie et que le décret 82-447 (du 28 mai 1982, relatif à l’exercice du droit syndical dans la fonction publique ne s’applique pas » ! M. Le Président, pouvez-vous nous confirmer l’application de ce décret en Polynésie française pour les collègues fonctionnaires d’Etat ?
Dans le cadre d’application des textes, certains chefs d’établissements appliquent la convention pour les PFMP qui incluse la notion de professeur référent, que la DGEE a transmis, hors cette convention s’appuie sur la Circulaire 2016-053, qui s’appuie sur des Textes du code de l’Education (nationale) qui ne s’appliquent en Polynésie Française. Qu’en est-il de l’analyse juridique demandé à vos services lors de notre entrevue du 15 septembre 2017 ?
La réforme de l’évaluation, lié à l’application du PPCR, prévoit des évaluations en fonction de la position administrative de l’agent, des évaluations sous forme de RDV de carrières. La DGEE et le Pays ont échangé sur ce point, qu’en est-il réglementairement de ces évaluations ?
Concernant l’ordre du jour de ce CTP, nous remercions l’administration pour le travail effectué sur le nouveau barème, nous souhaitons que celui-ci soit le plus juste possible dans l’intérêt de TOUS les collègues. Le prochain mouvement sera la 1ère application de ce barème et la FTEC-FO se réserve le droit de demander sa modification pour les mouvements futurs.
Concernant les postes à profil, FO déplore la volonté de s’affranchir du barème seul garant d’un traitement équitable du droit à mutation.
D’autres problématiques seront abordées dans les questions diverses déposées à ce CTP.
Nous vous remercions pour cette écoute, et espérons que les travaux de ce jour seront les plus productifs possibles dans l’intérêt de notre système éducatif polynésien.
Nous vous remercions de votre écoute.

Questions diverses:

1) Comme demandé à notre audience du 5 juillet dernier, M. le président du CTP, les élus de la FTEC-FO vous réitère sa demande de transmission le plus raidement possible des dotations IMP/HSE de l'ensemble des EPEPF. Il semble que les dotations aient diminué dans certains établissements, pénalisants la mise en place d'actions dans le cadre des projets d'établissements, qu'en est-il réellement en terme d'évolution de la dotation par rapport à l'année scolaire précédente, chiffres à l'appui? La FTEC-FO demande davantage de moyen complémentaire pour mener au mieux toutes les actions dans les collèges, lycées et LP de Polynésie.

2) La carte des formations (et les supports) a été modifiée depuis le dernier CTP, des postes ont été créés par endroit et supprimés à d'autres. Quand le Pays a-t-il prévu de régulariser cette situation, qui semblerait non-réglementaire?

3) Les médias, interpellés par les parents d'élèves sur le non remplacement de personnels (enseignants, ATRF,...) dans les établissements du 2nd degré, qu'en est-il concrètement du remplacement de ces personnels? Quelles sont les actions entreprises par le Pays, avec l'Etat pour que ces situations qui pénalisent l'ensemble des usagers du système éducatif, ne se reproduisent plus? La FTEC-FO réclame davantage de moyens humains pour un fonctionnement optimum du système éducatif polynésien.

4) Pour la rentrée 2018, Mme la Ministre de l'Education du Pays, nous a laissé entrevoir des possibilités, qu'en est-il concrètement de l'ouverture en CETAD, des CPAP sur les îles de Taha'a et de Moorea?  la FTEC-FO demande a ce que les CPAP soient ouverts dans tous les CETAD  des îles comme énoncés par les différents politiques, dans l'intérêt premier des élèves en Polynésie.

5) La FTEC-FO réitère également sa demande de pouvoir siéger à un groupe de travail sur l'affectation pour la rentrée 2018 des personnels non-titulaires (contractuels et stagiaires). Quelle est la position du Pays sur notre demande?

6) Il y à la cuisine du Taaone, 17 agents qui servent un peu plus de 3000 repas par jour, au lieu des 21 agents qui auraient été validés. Ils étaient 19 il y a encore quelques jours et un des lauréats a pourtant été déplacé sur la structure du collège/LP de Faa'a. Quelle est la raison de son déplacement? Nous soutenons la demande de l'agent qui demande à revenir sur le site du Taaone. Aussi un vacataire est appelé en renfort en cuisine de la cité scolaire du Taaone, et ce dernier ne pourrait-il pas à l'instar des autres personnels titulaires en cuisine avoir une gratification complémentaire?
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mouvement SIAT Polynésie française rentrée 2018 Personnels 2nd degré

Mouvement pour la Polynésie SIAT 2018

Mouvement Polynésie française rentrée 2018 enseignants 1er degré